Compositrice française née le 22 octobre 1966 à Amiens.

Pianiste de formation, Pascale Lazarus étudie au Conservatoire d’Amiens, au Conservatoire de Paris et au Conservatoire de Grenoble, où elle obtient un DEM de composition dans la classe d’Arnaud Petit. Elle s’initie à l’improvisation jazz durant deux ans à Tarrytown (États-Unis) et continue à improviser, notamment pour l’accompagnement de spectacles et de cours de danse. Egalement ingénieure diplômée de l’Université de technologie de Compiègne, elle a effectué un stage à l’Ircam dans le cadre d’un DEA en contrôle des systèmes.

Pascale Lazarus se consacre à la composition et à l’enseignement. Titulaire du CA de formation musicale, elle développe, particulièrement au Conservatoire de Poitiers où elle anime un atelier de création, une pédagogie fondée sur l’invention musicale.

Elle compose pour diverses formations : orchestre symphonique (Enfance, 2004), ensemble à cordes (Fils et neige, 2005), musique de chambre (Prélude-Montagne bleue pour quatuor à cordes, 2015 ; Enluminure, duo pour violoncelles, 2017), chœur mixte (Le prophète, 2008), ainsi que pour la danse (Pour Riina, musique pour le spectacle de danse Pa’ha sur une chorégraphie de Riina Koïvisto, 2004). Pascale Lazarus travaille notamment sur le timbre et la matière sonore dans un souci harmonique. Elle écrit par ailleurs des poèmes et des textes, qui nourrissent ses créations à l’instar de son opéra Le roi Mikado (2014), ou encore sa suite poétique et musicale sur le thème féminin : En robe de mots pour quintette instrumental, voix parlée, chantée et électronique (2018).